11/11/2021 : Conférence de Manoël Pénicaud « Lieux saints partagés »

La Saint-Martin commémore le 11 novembre ce soldat romain miséricordieux qui partagea son manteau avec un nécessiteux et qui, converti au christianisme, contribua à le propager en Gaule où les habitants de Tours le choisirent pour évêque.

Il était donc tout naturel que ce 11 novembre 2021 résonnent sous les voûtes de l’église abbatiale de Fontcaude des paroles chaleureuses évoquant l’ouverture à l’autre et la compréhension mutuelle à travers la conférence de Manoël Pénicaud intitulée « Lieux saints partagés ».

Anthropologue, chargé de recherches au CNRS dont les travaux portent sur pèlerinages, culte des saints et relations interreligieuses dans l’espace euro-méditerranéen, également biographe de Louis Massignon, le « catholique musulman », M. Pénicaud a commencé son propos auprès d’une assistance nombreuse et attentive en rappelant que les mots « hospitalité » et « hostilité » avaient étrangement même étymologie, renvoyant originellement à l’altérité sous toutes ses facettes. C’est à un voyage dépaysant qu’a invité le conférencier, dans l’espace et dans les esprits grâce à une vision décentrée et aux témoignages de pèlerins des trois religions du Livre se retrouvant côte à côte dans la dévotion, en paroles et en gestes, à Abraham, à saint Georges, mais aussi aux Sept Dormants d’Ephèse en Bretagne et même à la Ghriba en Tunisie…

Si le mot grec « diabolos » désigne ce qui se met en travers du chemin et sépare, Manoël Pénicaud trace, lui, à travers ses recherches, la voie conduisant à la bienveillance et à une meilleure compréhension de l’autre. C’est ce qu’avait d’ailleurs déjà montré l’exposition à laquelle il a contribué, « Lieux saints partagés », présentée en 2015 au MUCEM à Marseille puis au Musée du Bardo à Tunis en 2016, au Musée National de l’Histoire de l’immigration à Paris en 2017, comme ailleurs à Thessalonique, New-York, Istanbul et Ankara.

En ces temps de repli, d’« archipélisation » et de peur de l’« autre » et de sa religion, ces propos illustrés d’images, cartes et vidéos ont rasséréné et nourri la réflexion de chacun.

Au terme d’échanges avec le conférencier, l’assistance a pu écouter trois pièces en l’honneur de saint Martin interprétées par des membres du chœur grégorien Occitania Sacra et des chorals luthériens interprétés par Henri Barthès à l’orgue Bertyl Sotoul qui a cette année tout juste quarante ans.

Enfin, l’après-midi s’est terminé par un surplus de convivialité avec la dégustation de vins du Mas La Chevalière dont les vignes sont voisines de l’abbaye et qui appartiennent au Domaine Laroche de Chablis, en Bourgogne.

Cette journée a parfaitement illustré la devise de l’abbaye Sainte-Marie de Fontcaude, placée sous le patronage en second de saint Laurent : Tecum Laurenti, pacatior (« Avec toi, Laurent, [je suis] plus apaisé »). Oui, vraiment, un instant de paix et de grâce que ce 11 novembre 2021…

Une conférence organisée en partenariat avec l’Agence des Chemins de Compostelle au profit de la restauration de l’abbaye.

logo de la saison culturelle chemin de compostelle

Médiagraphie 

Bibliographie sélective (ouvrages de ou en collaboration avec Manoël Pénicaud) :

  • Louis Massignon. Le « catholique musulman », Paris, Bayard, 2020, 432p.
  • Shared Sacred Sites, avec K. Barkey et D. Albera (dir.), The New York Public Library, CUNY Graduate Center, The Morgan Library & Museum, New York, 2018, 204 p.
  • Shared Sacred Sites in the Balkans and the Mediterranean, avec D. Albera, K. Barkey, S. Karavatos, T. Misirloglou, D. Papadopoulos (eds.), Publisher: Macedonian Museum of Contemporary Art, Thessalonique, 2018, 478p.
  • Coexistences. Lieux saints partagés en Europe et en Méditerranée, avec Dionigi Albera (dir.), Arles, Actes Sud-MNHI, 2017, 128p.
  • Le réveil des Sept Dormants. Un pèlerinage islamo-chrétien en Bretagne, préface de Thierry Zarcone, Paris, Cerf, 2016 (2014), 2e édition, 528p.
  • Lieux saints partagés, avec D. Albera et I. Marquette (dir.), Arles, Actes Sud-Mucem, 2015, 200p. Prix Méditerranéen du livre d’Art8 2015.

Sites internet :

Vidéo :