Depuis ces dix dernières années, l’aspect jacquaire du site de Fontcaude prend corps avec la remise à jour de “l’itinéraire de liaison de Fontcaude”, chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

En effet, si les grandes voies du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle sont au nombre de quatre au travers de la France (chemin de Paris, chemin de Vézelay, chemin du Puy, chemin d’Arles ou Via Tolosana), les pèlerins n’étaient pas astreints à suivre tel ou tel chemin. Ils pouvaient passer de l’un à l’autre grâce à des trajets appelés “bretelles” ou “itinéraires de liaison”, et dont le nombre était considérable. Ainsi, les voyageurs de l’Apôtre pouvaient, soit bénéficier de certaines hospitalités connues, soit satisfaire des dévotions particulières, soit éviter une épidémie ou des troubles…

L’itinéraire de liaison qui passe par Fontcaude permet d’aborder successivement tous les paysages les plus typiques du Languedoc, jadis parcourus à pied par les pèlerins. Le trajet permet de quitter la Voie Domitienne à Narbonne, puis traverse l’ancien étang de Capestang, s’attaque au piémont à partir du village de Puisserguier, puis parvient après Cessenon au début de la Montagne Noire, qui est franchie largement jusqu’à Saint-Gervais-sur-Mare. Le trajet est une admirable juxtaposition de paysages, de vignobles, de garrigues, de forêts, de sites archéologiques (lieux préhistoriques, chapelles, villages fortifiés, maisons jacquaires…).

Un repérage de l’antique trajet fut accompli par Jacques GATORZE et aboutit à la mise à jour  du chemin. Le trajet est d’environ 80 km, et intéresse les vingt-deux communes d’un trajet qui est inscrit officiellement et est d’ailleurs déjà parcouru.

La carte IGN des Chemins de Saint-Jacques porte déjà le trajet en question communément appelé « chemin de Fontcaude ». L’ouverture officielle du trajet, une fois résolues les dernières questions de servitudes de passages à certains endroits, et le balisage apposé, a été faite solennellement le 25 juillet 2014 (portion Saint-Gervais-sur-Mare – Capestang). La mise au point de ce trajet a nécessité la collaboration active du département de l’Hérault, des Comités de Randonnée pédestre, des Communes traversées et de l’Agence des Chemins de Compostelle (ACIR Compostelle). L’ouverture de la portion Capestang-Narbonne est en cours de préparation avec les diverses institutions du département de l’Aude. Le fléchage de la portion traversant le département de l’Hérault a été inauguré le 25 juillet 2017.

La Fraternité Jacquaire de Septimanie invite les amateurs à le parcourir et à s’y ressourcer, chacun selon ses convictions et son niveau. Le chemin constitue une magnifique initiation au Languedoc intérieur. Mais la vocation d’un chemin jacquaire est aussi d’être raccordé aux autres chemins européens. Les rencontres annuelles avec les confréries de l’Espagne voisine et avec de nombreux autres groupements jacquaires en sont le témoignage.

De Saint-Gervais sur Mare jusqu’à Capestang, le sentier balisé GR®787 se pratique en trois jours d’une longueur de 66 km. Il permet de relier le chemin d’Arles (GR®653) au chemin du Piémont pyrénéen (GR®78).

Documentation pratique à télécharger

Topoguide de randonnée disponible dans la boutique de l’abbaye sur place ou en ligne sur https://boutique.ffrandonnee.fr/topoguides

Tableau des distances principales
Le chemin de Fontcaude (GR®78-7)